L'histoire de l'école du Platane

photo satellite notre école au centre de la photo
photo satellite notre école au centre de la photo

Notre école fut rebaptisé Ecole Honoré Auzon , par Monsieur  François Abadie , sénateur maire de la ville de Lourdes et son Conseil Municipal , le 10 août 1980 , en mémoire de Monsieur Auzon , enseignant , grand résistant puis conseiller municipal , une grande figure de la ville de Lourdes 

l'école dans son quartier
l'école dans son quartier
le journal relatant la décision datée du conseil municipal de rebaptiser l'école du platane l
le journal relatant la décision datée du conseil municipal de rebaptiser l'école du platane l

rentrons maintenant dans son histoire

En 1891 , paraissent les lois Ferry mettant en place la toute nouvelle école de la République naissante ; elle est laïque , gratuite et obligatoire mais on oublie de dire qu'elle veille à ce que garçons et filles aient la même éducation jusqu'au certificat d'étude . Garçons et filles étant séparés selon les moeurs de l'époque .

En 1882 , le maire de Lourdes décide sans en référer à son Conseil municipal d'acheter la propriété Larrieu , en vente à ce moment là , pour y implanter l'Ecole de la République pour une somme de 35 000 francs de l'époque .

Il s'ensuivit , pour lui , des conseils municipaux houleux où on lui reprocha d'être passé par-dessus le conseil et de s'être trop précipité . Il arracha la décision de quelques voix .

Il n'en demeure pas moins que l'on fit les premiers cours dans les logements pour les valets tandis que la grange servit de préau . A cette époque le platane et un des cèdres du Liban se trouvait dans la propriété .

l'acte de vente
l'acte de vente

Cette maquette réalisée par les élèves représentent ce qu'aurait pu être la propriété Larrieu , une maison bourgeoise . Sur votre gauche , les bâtiments pour les valets et le personnel et puis la grange dont on aperçoit la porte 

La commune se décide enfin vers 1895 , à se lancer dans les travaux pour que son école soit digne de la République . On fait appel à un jeune architecte , responsable de la construction des principaux bâtiments de la nouvelle ville de Lourdes amenée à se développer grâce aux apparitions de la Vierge à une toute jeune bigoudane , nommée Bernadette Soubirous à la grotte de Massabielle . Reconnues par l'Eglise en 1862 , les pèlerins se pressent , on manque d'hôtels pour loger , les gens viennent à la recherche de travail ; le premier train arrivant à Lourdes en 1866 , premier train de pèlerins . 

Une gare se construit avec la toute nouvelle technique de poutre métallique mise au point par l'ingénieur Eiffel . Il faut former d'urgence des graveurs de pierres pour soigner l'esthétique des bâtiments et la renommée de la ville qui connaît une grande expansion , voyez plutôt :

un train de pèlerins en 1906 , le confort esr assez sommaire 

La Place Marcadal

Un tramway parcourait la ville ...

 

Grand Hôtel Beau-Séjour

l'hôtel qui domine notre école 

 

Un Jour de Marché

 

La Mairie

 

Paysansl'activité agricole reste première à Lourdes mais de nouveaux secteurs s'ouvrent : commerce , artisan , guide , brancardiers , porteurs etc...

 

Rue de la Grotte Hotels Bellevue et de Romerue de la Grotte 

 

L'Hôtel Moderne. - Rue de la Grotte

à l'autre bout de la rue de la Grotte 

 

La Poste, avenue de la Gare

Nous ne sommes pas loin de notre école puisque nous sommes au début de la rue de Langelle ....

 

L'Église Paroissiale

l'église à côté de notre école avant qu'elle ne soit reconstruite 

 

Le Lac

le Lac de Lourdes où les pèlerins viennent se détendre 

 

LE CHAMP DE FOIREle champ de foire à côté des halles 

 

Funiculaire du Pic du JerLe Pic du Jer autre attraction pour les pèlerins 

 

Le Défilé des Voitures des Malades vers la SortieLa gare de Lourdes au début du XX°siècle 

 

Cartes Postales Photos Grand Hôtel du Sacré Coeur 65100 LOURDES hautes pyrénées (65)

 

l'Avenue de la Grotte

 

 

 

 

Pasteur ayant découvert les microbes , la vaccination , on demande donc à l'architecte , un certains volume d'air par élève ainsi que de grandes baies pour que la lumière inonde les classes .

Le premier bâtiment à être construit sera celui en forme de U que l'on remarque quand on est au portail . Il devra être livré pour la rentrée 1898 . En 1906 , s'ajoutera un préau à ossature bois . Les vieux bâtiments de la propriété Larrieu sont détruits ; on les remplace par deux bâtiments pour loger les instituteurs et le directeur , en veillant bien que certains étages sont pour les célibataires avec des pièces moins nombreuses et moins spacieuses , d'autres pour les enseignants mariés , plus larges et spacieuses , le directeur ayant un étage pour lui . 

l'école Honoré Auzon à la rentrée 1898
l'école Honoré Auzon à la rentrée 1898

L'arrière du bâtiment en U étant réservé pour les jardins des enseignants qui , en même temps qu'ils enseignaient les bases de l'agriculture et du jardinage , en tiraient un complément à leur maigres émoluements .