CARNAVAL QU'EY ARRIBAT

Faire carnaval Bohar Desconar, hartar, peguejar, Dançar, cantar, dinc a càder de fatiga La gentilhessa, l’umor e la toleréncia Las diferéncias Vestí’s en hemna quan èm un òmi Vestí’s en òmi quan èm ua hemna Mascà’s e cambiar de votz Denonciar l’injustícia, los mèstes deu monde Har tentar los pisha-vinagre, los de qui cau Desbotoà’s, arrebendí’s Deishar har la soa fantesia -

Souffler Déconner, bouffer, faire le « pec » Danser et chanter jusqu’à épuisement La gentillesse, l’humour et la tolérance Les différences S’habiller en femme si l’on est un homme S’habiller en homme si l’on est une femme Se masquer et changer de voix Dénoncer l’injustice, les maîtres du monde Faire râler les pisse vinaigre, les bien pensants S e débrider, se rebeller Laisser libre cours à sa fantaisie - See more at: http://www.carnavalbiarnes.com/faire-carnaval/#sthash.Gr12ec6s.dpuf

l'histoire

Le personnage central du carnaval en Gascogne est San Pansar, littéralement Saint Ventru. C’est un personnage à la face rubiconde, signe de bonne chère excessive, amateur de femmes, « trufandé » c'est-à-dire moqueur, licencieux et totalement soumis à l’élan vital du printemps que l’on sent venir ( j’aurai l’occasion de vous en parler avec le personnage de l’ours qui incarne la sexualité bestiale)

Mais avec tous ces défauts, il incarne aussi l’esprit de la fête, l’indépendance du peuple par rapport à l’autorité. Ce personnage est récurrent au moins dans tout le Sud de la France ( et peut-être ailleurs) puisqu’on l'y retrouve sous le nom de Sen Crebassi ( Saint Goinfre) ou en Provence sous celui de Carmentran.

En Béarn, tous les ans son parcours est codifié : il a échappé au jugement de l’année passée, s’est réfugié en Aragon d’où il repart le jour de l’Epipahanie, pour récupérer son trône. Il part donc d’Aragon à Anso, pour passer par les Eaux Bonnes, Oloron Sainte Marie puis divers villages des Pyrénées et son « passa carrera » jalonné d’autant de soirées gastronomiques et arrosées le conduit  à Pau la dernière semaine de février pour « ue hartera de nau dies ». Là  il pense que sa marche triomphale le porte vers le trône alors qu’il va y être jugé.

Ce sont les forces moralisatrices composées de «lous de qui cau, lous sarrats de cu et piche-vinagre » qui reprennent le dessus dans ce jugement : il y est traité de « coquin, gran porcas, canhas, sac à bi » La mise en scène lui  impute aussi d’autres méfaits en lien avec l’actualité : l’augmentation des impôts locaux, Sarkozy, les mauvaises performances sportives, l’abandon de la langue béarnaise. Le procès est encore un moyen de défoulement. Il se défend simplement en disant qu’il a apporté la fête, le bonheur et le rêve. Les autorités le condamnent  à être brûlé, châtiment auquel il échappera mystérieusement… pour se réincarner l’année suivante.

Vous trouverez la video ( en V.O gasconne mais sous titrée)de son procès 2010 en cliquant sur ce lien http://www.dailymotion.com/video/xcvg39_carnaval-biarnes-2010-proces-2010_fun#from=embed   ( vous aurez reconnu les Incognitos dans l’animation musicale)

 

Dans la suite de San Pansar se trouvent deux personnages. Son épouse Carronha (charogne)  est vêtue de noir, austère, essaye de limiter ses excès.  Autre personnage de contre-point : Caresme ou Quoaresme ; avec sa fourche, il éparpille les braises des foyers et essaye de décrocher les boudins et saucisses des maisons où il entre pour préparer au Carême. Il porte un grill et à son parapluie sont accrochées  sardines salées et queues de morues. Mais durant sa marche triomphale, San Pansar l’écarte systématiquement.  

 

A la fin du bûcher, le peuple dit au revoir à Carnaval dans un chant trés connu dont voiçi un couplet

Carnaval qu'ei un brave omi

Quan t'inviti tà un aut an

Que tornarei aver poras

Que tornara har lo gormand.

M'a deishat las pochas vueitas

E lo bufet beth drin malau

Adiu praube, praube, praube

Adiu praube Carnaval.

 

Carnaval est un brave homme, que j'invite l'année prochaine, j'aurai à nouveau des poules, il pourra à nouveau faire le gourmand. Il m'a laissé les poches vides et le ventre bien malade. Adieu pauvre.... Carnaval

 

l'arrivée triompale le premier jour de carnaval

déguisement : les paillasses

les hommes se déguisent en femme et les imitent........comme ils peuvent

l'ours: traditionnel

en général l'ours est barbouillé de cirage et noir, pourchasse les jeunes filles , les couche à terre et les barbouille de noir( symbolique des forces de la nature libérée grâce au retour des beaux jours), pourchassé par des chasseurs tout le long du carnaval, à la fin , les chasseurs s'en saisissent et lui retirent le noir pour faire réappara$itre l'homme caché ( symbolique du printemps).

 

 jolies chasseurs

la remise des clés de la ville au balcon de la mairie par le maire devant tous les carnavaliers

le jugement de san pansar

SAN PENSAR ,

Les personnages de la Pantalonada

Estructura deu defilat / Structure du défilé

Los Blancs o Beròis/ Les Blancs ou Blancs

  1. Los Esquirons / Les porteurs de cloches
  2. Los Abans-corrièrs / Les avant-coureurs
  3. Los Questaires / Les quêteurs
  4. Los Fesilhèrs / Les gendarmes
  5. Los Banderolèrs / Les porte-drapeaux
  6. Los Tabardaires / Les joueurs de tambours
  7. Los Pantelons / Les Pantelons
  8. Los Arlequins / Les Arlequins
  9. Los Pastors / Les Pasteurs
  10. Los « Beròis »/ Les « Jolis »
    1. Lo Cavalet / Le Chevalet
    2. Lo Gat / L’Homme chat
    3. Lo Porcatèr / Le Porcher
    4. La Cantinèra / La Cantinière
  11. Lo Monsur e la Dauna / Le Monsieur et la Dame
  12. Lo Paisan e la Paisana / Le Paysan et la Paysanne
  13. La Poralha / Les enfants

La cort deu Rei / La cour du roi

  1. Lo grop Sent Pancard
    1. Sent Pançard / Carnaval
    2. Carronha / Charogne sa femme
    3. Las Palhassas / Les bouffons
    4. Quaresma / Carême
  2. Lo grop de l’Ors
    1. L’ors / L’ours
    2. L’orsatèr / L’ours et le montreur d’ours
    3. Los aulhèrs, los cans e las aulhas / Les bergers, les chiens et les brebis
  3. Bacús e las Polomas / Bacchus et les Polomes

Los Negres o Lèds / Les Noirs ou Laids

  1. Los Esquirons / Les portes cloches
  2. Los Banderolèrs / Les porte-drapeaux
  3. Los Sapurs / Les sapeurs
  4. Los « Beròis » / Les jolis
    1. Lo Cavalet / Le Chevalet
    2. Lo Gat / L’Homme chat
    3. Lo Porcatèr / Le Porcher
    4. La Cantinèra / La Cantinière
  5. Los Crestadors / Les hongreurs
  6. Los Manescaus / Les maréch- ferrants
  7. Los Remolaires / Les rémouleurs
  8. Los Maquinhons / Les maquignons
  9. Los Cauterèrs / Les chaudronniers
  10. Los Bohèmis / Les bohémiens
  11. Los Cosinèrs / Le cuisiniers
  12. Los Perrequèrs / Les chiffonniers
  13. Los Ramonaires / Les ramoneurs
  14. Los mestieròts / Les petits métiers
    1. Lo barbèr o perruquèr / Le barbier
    2. Charlatan / Charlatan
    3. Lo fotografe / Le photographe
    4. Lo molièr / Le meunier
    5. Los ceraires e brossaires / Cireurs brosseurs
    6. Lo pòrta-Jules / Le porte pot de chambre
    7. Lo curat e la goja / Le curé et la bonne
    8. Los paissaires / Les boulangères
    9. Lo gasetaire / Le Colporteur de nouvelles
    10. Lo lunetaire / Le lunetier
    11. Lo crofetaire / Le colporteur de marchandises
    12. Los perrequèrs / Les chiffonniers
    13. Lo lobatèr / Le chasseur de loups
    14. Lo crabèr / Le chèvrier
    15. Los escobaires / Les balayeurs
  15. Las broishas / Les sorcières
  16. Los Timponèrs / Les fêtards
  17. Las aurostèras / Les pleureuses
  18. Los pompièrs / Les pompiers

Lo Panteon pirenenc Le Panthéon pyrénéen

  1. Los gigants/ Les géants
    • Milharís, Mulat Barba, Lo Becut, Lo Boc negre
  2. Las Cabòssas / Les grosses têtes
    • Trufandec, Sarra caishau, Os de mala cama

- See more at: http://www.carnavalbiarnes.com/culture-bearnaise/les-personnages-de-la-pantalonada/#sthash.JLYVEiOZ.dpuf

à la fin du Carnaval, San Pensar est jugé (on lui reproche tout ce qui nous a contrarié pendant l'année, il est condamné à mort et brûlé devant une foule qui danse et chante